Home is where it hurts. (Juste La Fin du Monde – Critique)

Donc. Il est temps de parler de ce sujet auquel vous vous attendiez sûrement que j’en ferai un article, sinon ça aurait été un peu bizarre. Car oui, un film de Dolan, c’est déjà un truc, mais alors que ce soit en plus une adaptation de pièce de théâtre, ET, qui plus est de Lagarce, un petit gars sympatoche et décédé que j’aime plutôt énormément, je me DEVAIS d’en faire une critique. Et ce, malgré le casting.

So, pour vous, une critique de Juste la fin du monde de Xavier Dolan

 

Capture d’écran 2016-10-07 à 14.00.49

 

 

    J’ai appris la sortie de ce film il y a quelques mois déjà, lors d’un cours sur Juste la fin du monde, la pièce, de Jean-Luc. Lagarce. Je pianotais sur Facebook pour envoyer le cours à une amie via Messenger, et là que vois-je, une page en suggestion disant Juste la Fin du Monde – Xavier Dolan. Intriguée, principalement par la coïncidence de voir cet intitulé sur Facebook au moment où j’avais un cours sur la pièce du même nom, je clique. Et je tombe sur la page Facebook du film, et, inévitablement, sur le casting. Qui ne m’attise guère au premier abord. Résumons. Côté messieurs : Gaspard Ulliel pour le rôle de Louis, ma condition de jeune femme fangirlisant sur les beaux bruns ténébreux n’y voit pas d’inconvénient si vous voyez ce que je veux dire, et Vincent Cassel pour Antoine. Nickel, j’aime cet homme. Oui, Vincent Cassel est un acteur que j’apprécie énormément, que ça vous plaise ou non. Mais, comme la vie n’est pas un long fleuve tranquille, ne jurez pas Marie-Thérèse, c’est là que ça se corse. Les demoiselles : Léa Seydouloureux en Suzanne, Marion Cotillon en Catherine et Nathalie Baye-Bye pour la mère. Arg.

    Mais avant tout, replaçons le contexte. Juste la Fin du monde, c’est l’histoire de Louis, un écrivain qui retourne dans sa famille (composée d’Antoine, son frère avec qui il est en conflit, Catherine, la femme de son frère qu’il n’a jamais vue, sa mère et Suzanne, sa soeur qu’il n’a quasiment pas connue) après 12 ans d’absence, pour leur annoncer sa mort imminente. (Ceci n’est pas un spoil c’est dit dans la première minute du film.)

    Alors maintenant, qu’est ce que j’en ai pensé… C’est un film incroyable. Vraiment. C’est l’un des meilleurs films que j’ai vus récemment. Xavier Dolan est un p*tain de génie. Il a le melon, mais il sait faire des films. Déjà, faire du théâtre au cinéma est un pari très risqué. Les deux arts n’ont pas tant que ça en commun et sont très différents. Mais ce fifou de Xavier, tout en restant le plus fidèle au texte original, a réussi à nous pondre l’une des meilleures adaptations de l’histoire du cinéma.

    J’aime énormément la pièce. Je crois que j’aime encore plus le film. 

    La charge émotionnelle de ce (chef-d’)oeuvre est telle que j’ai dû pleurer de joie, d’émotion, de tristesse, de colère et de toutes autres larmes possible pendant 70% du film. Les plans sont formidables, le montage est formidable, la bande-son est formidable. Oui tiens, la bande-son. Xavier Dolan est ce genre de réalisateur qui arrive à nous émouvoir sur des musiques auxquelles on aurait jamais pu penser. C’était le cas avec Céline Dion dans Mommy, c’est à nouveau le cas dans Juste la fin du monde, je ne dis pas le titre de la musique si vous voyez le film (faites-le) vous saurez immédiatement de quelle scène je veux parler. C’est celle qui m’a le plus plu de toute l’oeuvre. 

    Dolan a cette manière de filmer qui fait que que chaque plan est presque un tableau. On entre dans l’intime des personnages avec de très gros plans sur leurs visages ou sur leurs mains, et on se retrouve un peu comme un voyeur qui aurait encore plus pénétré l’intime que dans un cadrage « banal ». Et c’est là que l’adaptation cinématographique est formidable par rapport à la pièce de théâtre : au théâtre, le spectateur plonge déjà dans l’intime des personnage puisqu’il voit le décor de la maison, entend les paroles de chacun, (dans cette pièce particulièrement) il entend les pensées profondes des personnages grâce aux monologues (le Prologue de la pièce par exemple), mais il n’est jamais aussi près de l’intime que dans l’adaptation de Dolan car, quelque soit l’endroit où il est placé dans la salle de théâtre, il ne verra jamais de gros plan. Voilà pourquoi Dolan est si talentueux. Il n’a pas juste adapté la pièce, il en a fait quelque chose de nouveau. 

     Une certaine interrogation est montée aux oreilles des spectateurs : Où se passe l’action ? France ? Québec ? USA ? Autre part ? J’ai envie de dire… et si on s’en foutait ? Le film commence par les mots « Quelque part, il y a quelque temps déjà. » Et, comme au théâtre, c’est déjà suffisant. Ça peut se passer n’importe où, n’importe quand, à n’importe quel moment. Et ce n’est pas ça l’important. Ce n’est pas le « où » l’important. Ni le « quand ». Ni le « pourquoi ». C’est le « comment ». Voilà pourquoi je pense qu’il est inutile de tergiverser autour de questions qui n’ont pas vraiment lieu d’être. Ce qui est intéressant, c’est justement l’universalité de cette histoire.

     Bon. Nous avons parlé du cadre, de la musique, des émotions, du lieu, de la pièce, qu’en est-il des acteurs ? 

    Eh bien mes amis… Ils sont géniaux. Tous. Nathalie Baye étant peut-être un poil en dessous des autres mais c’est vraiiiiment pour chipoter. Léa Seydoux (je l’aime pas MAIS) est très émouvante en Suzanne. Seule déception, son monologue sur le lit (adapté pour la version ciné) que je connais par coeur, que j’aime comme pas possible et que j’ai trouvé trop récité lors de cette scène alors qu’elle est très juste et vraiment émouvante tout le reste du temps. Gaspard Ulliel a cette douceur et cette mélancolie (et cette voix rocailleuse) qui colle parfaitement à Louis, (la bonne petite victime mouahahah), Vincent Cassel est incroyable, cinglant, sarcastique, insupportable, violent, et émouvant comme c’est pas permis. Mais celle qui m’a le plus impressionnée, alors que c’est une actrice qui ne me plaît vraiment pas plus que ça, c’est Marion Cotillard. Elle m’énerve dans beaucoup de films et quasiment à chaque fois dans la vraie vie, mais alors dans ce film, chapeau bas Madame. Mon Dieu que ça fait du bien de la voir dans un rôle pareil… Elle est extraordinaire en Catherine. Ce qu’elle a fait du personnage est… magnifique. Et ELLE est magnifique! Son regard est magnifique, ces gestes sont magnifiques, ces mots sont magnifiques. Bravo. Tout simplement bravo.

    Cette critique, je crois, touche à sa fin. Comment résumer vite fait ce film? C’est vraiment très bien, arrêtez d’hésiter, n’écoutez pas les haters (ni les fanatiques qui n’argumenteront pas, je ne suis pas une fanatique de Dolan.), ne vous posez plus de questions, et allez y. Ce film est bien écrit, joué, réalisé et mis en scène. Peut-importe la signature. 

    Ce n’est pas la fin du monde. Juste un très bon film. 

Ma note : 9,75/10. (Les 0,25 c’est parce que Léa Seydoux elle a gâché le monologue OwO)

 

Je vous laisse avec la bande-annonce car c’est la norme mais si j’étais vous je ne la regarderai même pas, parce que c’est mieux de découvrir les plans en vrai. Mais même la bande annonce elle est bien alors pour une fois je vous autorise. 

Image de prévisualisation YouTube

Oh et je vous laisse aussi avec ça. C’est le titre de l’article (ça veut dire : « La maison (dans le sens « chez-soi ») c’est là où ça fait mal. ») , et une chanson utilisée dans la BO du film. Home de Camille.

Image de prévisualisation YouTube

Voyage sous la Pluie

Mon cousinou d’amour a créé un blog parce qu’il est à Dublin en Erasmus, et ça c’est cool, donc je vous fais un mini post nul pour vous dire d’aller visiter tout ça sinon je vous coupe les oreilles et je les fais frire avec des petits oignons! <3 

Bisous les moches ♡ 

et vive mon cousin. 

Voyage Sous La Pluie

Capture d’écran 2016-09-29 à 10.29.16(photo de mon couz-frouz lors de son formidable (premier) vol en avion)

 

Le lait chaud

Bonjour à tous!! Ça fait un bail hein? 
Voui je sais.
MAIS j’ai de bonnes excuses. Déjà de 1 je rentre en prépa demain donc je devais bosser un max pour mon dossier et c’est ce que j’ai fait pendant 3 semaines alors voilà, ensuite, j’ai pas eu d’internet pendant 1 semaine parce que SFR c’est rien que des méchants, puis je suis descendue en surprise voir ma maman et j’ai passé le week-end chez Kiwi à Nice (et on a vu des poissons, des wallabies et des flamands rose, donc c’était cool), puis j’ai eu ma rentrée à la fac lundi alors il a fallu que je me réhabitue à ces filous de Sorbonneux Nouveaux, et en plus de tout cela j’ai attrapé la crève de Kiwi donc ça fait 4 jours que je tourne au lait chaud/miel. C’est l’éclate!

Mais me revoilà, ma couverture d’hivers sur les épaules et deux paires de chaussettes aux pieds (et bien sur mon laid chaud) parce que chez moi il fait -700 000. 

J’ai décidé d’adopter un poisson. Ouais car je me sens un peu seule et j’ai besoin de quelqu’un à qui parler. Et comme Jiji est en voyage au Sri Lanka bah… c’est pas cool quoi. Du coup je vais aller chercher un poisson. Je vous ferai les présentation lorsqu’il aura emménagé! :3

Là, je suis doucement en train de décéder sur mon canapé c’est bien peu commode. Ou table. Ou armoire. Ou guéridon. LAULE.

Comment ça va vous? Quoi de neuf? Répondez moi en commentaire je m’inquiète vraiment pour vous, j’espère que tout le monde va bien!! Bien la rentrée? Ceux qui flippaient pour X raisons, tout s’est bien passé j’espère? :)

J’aimerais vraiment trouver un truc à raconter mais quoi…?

Ah si!! Ma salle de bain donne sur un petit toit minuscule et la fenêtre des escaliers (floutée) est juste en face de ma fenêtre, qui n’a pas de rideaux sur toute sa longueur (que la moitié basse car normalement y a personne sur le toit), or, en ce moment il y a des travaux sur le petit toit et depuis lundi j’ai la joie de prendre ma douche sous le regard des ouvriers. Un pur moment de bonheur. Surtout que lundi j’étais tellement morte que j’ai rien vu du tout… Ah oui parce que je vous ai pas dit!! Quand je suis descendue dans le Sud le week-end dernier, bah j’y suis allée en bus. Donc je suis partie le jeudi soir de Paris à 21h, pour arriver à 9h le matin à l’aéroport de Nice… Et rebelote le dimanche soir! Sauf qu’à cause de la route du bonheur, #lepériph, j’ai eu 1h45 de retard et je suis donc arrivée à Paris à 9h le matin au lieu de 7h15… Donc arrivée chez moi à 9h35, pour douche express, repos minime après la nuit de bus où c’est pas vraiment un lit mais plus un fauteuil bien dur, massage des fesses car elles avaient souffert sa mer, et préparation des affaire plus petit dej composé d’un verre de lait et d’un morceau de chocolat car j’avais que dalle, j’ai dû repartir en métro pour aller à mon cours d’anglais de 11h. Auquel je suis arrivée en retard. Mais Dana (mon prof) m’aime bien donc ça va il m’a rien dit. 

Braiffe, ce fut drôle. Ou pas.

Demain j’ai ma prérentrée à la prépa. Je flippe mon dieu. Et je vais devoir rendre mes travaux de vacances. Ouais parce que t’as pas commencé les cours, t’as jamais eu de cours théoriques ou pratiques de ta vie mais tu dois faire un dossier et qui plus est être noté dessus. Les joies de la prépa. (vous pouvez voir mes dessins du dossier sur Instagram)

Bon et vous mes chatons? Qui fait quoi? Vous en êtes où? Je veux savoir moi!!

Voyez, il est 19h25, il me reste mon dernier dessin à faire et après, DODO. Surtout que je commence à 9h demain. Et dans l’état où je suis, c’est tôt. Voui. 

 

Allez, bisous mes maquereaux, et donnez moi des nouvelles! 

Underwater ☆

Bonsoir les jeunes!! Ça roule? (ahah cette entrée so années 80. Alors que j’étais même pas née. Wtf)

Moi ça va. Je suis en train de déterminer le goûts des Skittles. Je crois, non, je suis sûre, que les violets sont définitivement les meilleurs. En même temps, le violet, c’est toujours un bon bail.

Quoi de neuf mes endives? Moi ça va. Aujourd’hui on est allés faire une pseudo balade-aprèm-posey-oklm dans une forêt avec Kiwi et on a fait du badminton. C’était sympa. Vous savez que le badminton est le seul sport où je suis meilleure que Kiwi? Si c pa bo sa?

Je vais en faire à la fac. Nan vraiment. je dois ABSOLUMENT refaire du sport sinon je vais finir molle et ramollie. (pléonasme.)

Bientôt je pars. (jolie petite histoiiiiiiire) Enfin je veux dire que je retourne sur Paname quoi (Anouilh, si tu passes par là, Check de Jardin des Plantes.) Jeudi pour être exacte. J’ai à la fois hâte et à la fois pas du tout. En vrai, j’ai hâte de retourner à la fac, car oui, ça me manque (c’est même la première fois que j’ai hâte de retourner en cours), même si j’appréhende un peu l’entrée à la prépa, j’ai hâte de revoir mes amis aussi, hâte de retrouver mon studio, hâte de retrouver Paris en elle-même, hâte de retrouver mon lit, hâte de retrouver une moins grosse chaleur et plus du tout de moustiques et surtout, SURTOUT, hâte de retrouver la super pression trop oufissime de ma douche parisienne. *w*

J’ai vraiment hâte car, à part ma mère, ma grand-mère, un peu la mer (ça fait beaucoup de mères tout ça), ma maison et évidemment Kiwi, plus grand chose ne me rattache à la Côte d’Azur maintenant… Bien sûr, j’aime toujours autant la région, mais… Y a eu quelques changements dans ma vie et maintenant je me retrouve un peu en entre deux. Quelque chose s’est déconstruit alors que je construisait ailleurs….

C’est moi où on dirait du Marc Levy là?

Bref, j’ai quand même hâte de retrouver ma vie de parigo. Mais j’avoue que j’emmènerais bien Kiwi avec moi dans mes valises. (d’ailleurs ma valise est tellement huge qu’il y rentrerait, ce fifrelin) Et puis on a pas encore fait l’Aquarium de Paris, et ça les gars, pour Kiwi, ne pas faire TOUS les aquarium de France, c’est grave.

A propos d’aquarium, enfin de poisson, où d’eau, enfin bref, on a pris pas mal de photos plutôt coolos underwater (ça veut dire sous l’eau pour les non bilingual like me laule) et certaines en jettent pas mal… Vous pouvez voir ça sur mon Instagram @erysdream ☆  Elles sont vraiment pas mal. :)

Sur-ce, je vous dis bonne nuit. Demain, c’est l’anniversaire de Rachid. Rara, pour les intimes. J’avoue que j’ai encore du mal pour son cadeau d’anniversaire. Or elle le fête samedi, donc je ferai bien de me bouger le postérieur. La nuit porte conseil. (Sauf quand on rêve qu’on saute sur les ailes d’un avion ou que Kiwi est le Parrain de la Mafia.)

Je vous laisse avec un avant goût de nos photos sous l’eau (bon ok celle-ci n’est pas prise sous l’eau mais c’est le même thème. Et c’était pour pas en dévoiler trop… :3)

IMG_1789

(Nos trésors : Une étoile de mer, 3 crevettes, pas mal de gobies, un poisson perdu sous les algues, un BIGORNEAU que c’est moi que je l’ai péché, et un bébé araignée de mer ♥) 

Zoubi mes zombies.

Love. ♡ 

Le carnet de croquis owi owi

Bonsoir mes rats! Oui, vous êtes passé de crevettes à rats en un clin d’oeil mais je fais ce que je veux d’abord.
Ce soir, petites présentation de dessins, car ça fait un bon bout de temps que j’en ai pas fait.
Donc, voici les petits nouveaux! (qui font tous partie de mon dossier pour la prépa à la rentrée! :3 (vive les devoirs youhou))

 Capture d’écran 2016-08-19 à 22.19.37
U
n guide de la Mer méditerranée pour les débutants.

Capture d’écran 2016-08-19 à 22.43.52
La fenêtre du bureau de ma grand-mère. Ouais mes inscris sont cheloues ouais.

Capture d’écran 2016-08-19 à 22.45.39

Un bateau! 
(Bah oui, parce que je sais pas si je vous l’ai dit, mais Kiwi bosse sur un bateau (mon poutit marin à moi). Il s’occupe de la nage avec les dauphins(et baleines, raies, tortues ou autres GLOBICÉPHALES)  et de faire des sorties pêche! Et ce petit fifrelin m’a invitée sur le bateau pour que moi aussi je nage avec les dauphins (chouette j’ai pas du tout du tout peur des animaux). Heureusement pour moi et malheureusement pour les autres clients, on a pas trop pu approcher les dauphins car ils étaient tous avec des bébés et ils les protégeaient. Par contre j’ai vu une baleine. Ça fait peur un peu.)

Capture d’écran 2016-08-19 à 22.48.53
En parlant du loup (enfin du renard), un petit portrait de Kiwi qui est 1 milliard de fois plus beau en vrai mais dessiner, c’est dur. Voici votre première rencontre avec l’homme non-velu pour ceux qui ne connaissent pas sa frimousse de kiwi gentil. (ou une représentation plus ou moins fidèle quoi.)

A cause d’un manque de stockage sur le blog, j’ai du supprimer un bon nombre d’articles qui dataient maintenant d’il y a 4 ans… Obligée, désolée pour ceux qui me suivent depuis le tout début… :3 Mais il faut vivre dans le futur, pas dans le passé!!
Aussi, pour libérer de la place, je vais transférer tous mes strips sur mon blog BD! ;) Je laisserai les articles mais à la place du strip il y aura un lien vers sa nouvelle adresse, et tout nouveau strip sera sur le blog BD, comme je vous l’ai déjà averti précédemment! Ah et demain un nouveau strip sur Erys et ses Dreams (le blog BD en question donc)!! :D Promis!! Juré craché!!

Voilà c’est touuuut! Beusous! 

 

Comment bien gérer sa journée à Disney

Bonsoir mes crevettes. Si, vous êtes des crevettes, n’essayez même pas de me faire changer d’avis, bande de crevettes.
Comment ça va bien?
Autourd’hui, j’ai décidé de vous faire un article sur un des rares sujets que je maîtrise plutôt bien, la boxe thai Disneyland.

Alors aujourd’hui, pour vous, en exclusivité, un poutit article de 10 trucs et 10 astuces sur comment bien gérer sa journée à Disneyland (Paris).
LES ASTUUUUUCES

 

Astuce n°1 : 
N’allez JAMAIS à Disneyland un samedi, un mercredi ou un dimanche.
JAMAIS. NEVER. Hors saison, saison, haute saison, on s’en fout! JAMAIS!! Les meilleurs jours pour y aller sont le mardi ou le jeudi. (à la rigueur le vendredi en cas d’extrême urgence.)

Astuce n°2 :
Emportez un pique-nique.
Car sinon, c’est Disneyland qui vous nique. Explication = 1 euro la tomate cerise, ça vous dit quelque chose? Disneyland regorge d’endroits géniaux pour manger un petit pique-nique posey oklm fait maison qui plus est.
(pour le soir, les hot-dogs de Disney sont quand même sacrément bons)

Astuce n°3 : 
Déjeunez en décalé.
Comment? Pourquoi? Kécécé que cette histoire abracadabrante? Bah ouais. Entre 12h et 14h, on fait quoi en général? On mange! Eh oui! Donc si tout le monde mange, il y a qui dans les attractions? PERSONNE!!! Bim!! Du coup, profitez d’entre midi et deux pour faire un max d’attractions, avec quasiment pas de queue!!

Astuce n°4 : 
N’allez pas voir la parade.
SAUF si vous êtes un fan inconditionnel des parades, que vous y allez avec votre petite cousine de 4 ans (grossière erreur, voir Astuce n°6), ou que c’est la première fois que vous allez au parc.
SINON, n’allez pas voir la parade, et comme pour l’Astuce n°3, profitez de cet instant où des familles s’asseyent sur les trottoirs avec leurs enfants sales et qui pleurent pour regarder des Princesses faire des coucou-mains avec des sourires tellement figés qu’on se demande si elles ne sont pas mortes à l’intérieur (je suis mauvaise langue, j’adore les princesses de Disneyland). Foncez à Fantasyland où il n’y a plus personne! ;)

Astuce n°5 : 
Encore pour la queue, téléchargez l’application Disneyland.
Vous aurez alors tous les temps d’attente de chaque attraction, et vous saurez comment organiser votre journée, plutôt que de faire des kilomètres pour aller voir à chaque attraction combien de temps il faut attendre et de ne finalement pas y aller car 70 minutes d’attente TG.

Astuce n°6 : 
Dans la mesure du possible, n’allez pas à Disneyland avec des enfants de moins de 6-7 ans.
Et surtout, n’y allez pas avec un enfant en poussette. Pourquoi?
Disneyland, ça veut dire poussière, cris, chaleur, foule, attractions trop impressionnantes pour des enfants, queue de l’enfer, musique à fond. C’est pas vraiment le paradis des nourrissons donc. C’est pour ça que je conseille bien plus aux parents/frères/soeurs/cousins et tout le barda, d’attendre l’entrée en primaire d’un enfant pour l’emmener à Disneyland. Il profitera beaucoup plus (et les autres visiteurs relous (comme moi) profiteront aussi de l’absence des caprices et autres pleurs dans les attractions.) car un enfant en bas-âge sera fatigué très vite, et il n’y a pas tant de choses que ça à lui faire faire sans que ce soit trop impressionnant ou effrayant finalement…

 

Astuce n°7 : 
Habillez-vous selon les conditions.
Je sais que, à l’heure d’Instagram, c’est plutôt cool de sortir ses hauts talons, sa longue jupe Mickey ou son nouveau chapeau en paille. Mais sérieux, une journée à Disneyland, c’est comme la mort de votre corps le soir. Alors à moins d’avoir le pass et de pouvoir y aller quand on veut pour simplement une demi-journée ou quoi, habillez vous confortablement, favorisez les basket car c’est plus cool pour marcher. Ah et en plein été, quand il fait 35° à l’ombre, ne faites pas comme moi, ne vous habillez pas en noir. Ça attire la chaleur. (déso je sais que le noir c’est ZE color mais bon… faut faire des sacrifices)

Astuce n°8 : 
Achetez vos billets sur internet!
Pourquoi?
Car prix d’internet pour les 2 parcs pour 1 journée : 63 euros.
Prix directement dans le parc pour les 2 parcs pour 1 journée : 90 euros. 
CQFD.

Astuce n°9 : 
Prenez dès que vous pouvez des Fast-Pass pour Le Train de la Mine.
Entendons-nous, le Train de la Mine est LA meilleure attraction de Disneyland. Et ça, tout le monde le sait. Ce qui veut dire en moyenne entre 20 et 120 minutes de queue quelque soit le moment de la journée (sauf si vous y allez vraiment un jeudi en plein mois de février). Ah et le soir pendant le spectacle, y a pas grand monde non plus. Mais sinon, Fast-Pass. Comme ça vous êtes surs de le faire au moins 1 fois. Ne faites pas comme Kiwi et moi…

Astuce n°10 : 
Si vous voulez faire les 2 parcs, faites Disney Studio en premier.
Moins d’attractions, plus de monde l’après-midi, ferme plus tôt. 
J’ai essayé les deux techniques et la fois où j’ai fait Studio après Disneyland, j’ai fait beaucoup moins d’attractions que dans l’autre sens. Et puis c’est plus logique de finir en beauté avec el castel de la Bella au Boiso Dormante.

VOALA je crois que j’en ai fini avec les astuces. Maintenant, passons aux

TRUUUUUCS

Truc n°1 : 
Le volet de la fenêtre de droite du premier étage de The Phantom Manor claque contre la fenêtre de temps en temps, même quand il n’y a pas de vent…

Truc n°2 : 
D’ailleurs, The Fantom Manor est la réplique parfaite du manoir de Norman Bates dans le film Psychose de Alfred Hitchcock. J’avoue ça en jette.

Truc n°3 : 
Toujours dans The Fantom Manor, on peut à un moment voir dans l’attraction le tableau du Manoir avant qu’il soit hanté. 

Truc n°4 : 
Il y a des têtes de Mickey cachées un peu partout dans le parc… :3

Truc n°5 : 
Si vous êtes un homme très barbu, pas comme Kiwi, vous pouvez aller vous faire raser la barbe chez un Barbier comme à l’époque et dans un sublime décor en plus!! Bon, par contre, évitez de regarder Sweeney Todd juste avant…

Truc n°6 : 
Il y a de la musique dans tout le parc, partout, tout le temps. Si bien que les gens qui y travaillent doivent bosser en présence de musique tout le long de leur service, et ça les amis, c’est chaud.

Truc n°7 : 
On ne peut pas acheter de chewing-gum dans le parc pour pas qu’il y ait des traces de gomme par terre. D’ailleurs, des employés chargés de nettoyer les parcs sont très nombreux si bien qu’il n’y a quasiment aucun papier qui traine. Car dans un dessin animé, il n’y a pas de déchets. Même pas dans Oliver & Compagnie, alors c’est dire.

Truc n°8 : 
Le Château de la Belle au Bois Dormant de Disneyland Paris est rose car le ciel est souvent gris. Donc on le voit mieux. En Floride,  il est gris, car le ciel est souvent bleu. Eh oui, à nous le temps de merde.

Truc n°9 : 
On peut voir le RER A dans Pirates des Caraïbes.
SI on passe au bon moment, et qu’on regarde en haut à gauche vers la fin de l’attraction (au niveau du squelette de pirate sur son trésor), on peut apercevoir les fenêtres éclairées du RER A qui est en sous-terrain. :3 (je l’ai vu d’abord)

Truc n°10 : 
Les infrastructures sont de couleurs accordées au Land où ils se trouvent. Par exemple, les poubelles, les barrières ou les paravents de rénovation sont roses dans Fantasyland et marrons dans Frontierland.

Dans l’ensemble, les décors du parc sont tellement soignés qu’ils regorgent de petites anecdotes et secrets cachés. J’en connais d’autres, mais je ne vais pas tous vous les avouer, à vous de chercher… :3 (essayez de trouver les traces de fer à cheval sur le sol de Frontierland ou l’inscription changeante sur la plaque de la Tour de la Terreur…) :3

1...34567...51



Accueils matin midi soir St... |
Familles Rurales Chaulnes |
Sejoursjeunescsindigo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Greenmada
| Onedirectionfan
| Loranette