« Et Dieu hait ce que font les rois. »

Il s’est passé quelque chose hier soir à Paris. Quelque chose d’atroce.

On m’a demandé ce que j’en pensais.
Je n’en pense rien. Je ne peux pas juger, sans même savoir.

J’étais au théâtre à Aubervilliers hier soir et pendant 4h j’ai été complètement coupée du reste du monde. Ce n’est que lorsque le spectacle a été fini, que les comédiens sortaient de scène après le salut, et que le public commençait à se lever qu’un ami m’a dit : « Il y a eu des attentats à Paris, je ne sais pas si on va pouvoir rentrer. » Alors j’ai allumé mon portable. 16 messages, 8 appels en absence, 4 messages vocaux,  9 notifications Messenger. 
« Où es-tu? »
« Ca va? »
« Réponds-moi! »
« Es-tu saine et sauve? »

C’est là qu’on a commencé à prendre conscience de l’ampleur de ce qu’il s’était passé. Comment allions nous rentrer? En métro? En taxi? Est-ce que c’était sauf de rentrer? On a fini par rentrer en métro et j’ai hébergé Chaton qui ne pouvait pas rentrer car elle habitait trop loin et que les lignes étaient coupées. Dans le métro, des gens brandissaient des drapeaux français. On a parlé avec un homme qui faisait la sécurité au Stade de France, il nous a raconté les explosions, le doute, la compréhension du danger, l’évacuation du stade.

On m’a demandé ce que j’en pensais.
Que voulez vous que je pense d’autre que « Quelle horreur! »? Quelle horreur. Quelle horreur.
Comment peut-on faire ça? Comment peut-on faire ça au nom de Dieu.
Dieu.
Yahvé.
Allah.
Elohim.
Bouddha.
Jehovah.
Le Saint-Esprit.
Peu importe le nom.

 

Dieu.

 

Dieu. Oui, dieu, le divin, la divinité, le bien, la raison, la sagesse, la plénitude.
Si un dieu, si des dieux existent… Si vraiment Il est là, là haut – là bas, où vous voulez – comment voulez-vous qu’il approuve ces actes aussi inhumains?
Et pourtant.
Pourtant depuis la nuit des temps les Hommes se battent et se déchirent le visage pour les mêmes causes. Des massacres. Des massacres de musulmans au Moyen-Âge, des massacres des protestants la nuit du 24 août 1572, des massacres de Juifs pendant la seconde Guerre Mondiale, des massacres d’Aborigènes au XXe siècle…
« Mon dieu est meilleur que le tien. » 

Et si c’était le même?

 

Je voudrais présenter mes sincères condoléances au familles des victimes.
Ce qui s’est passé hier est un crime. Une atrocité. Une abomination. Un acte d’une cruauté infinie. Ce n’est pas le premier. Ce ne sera pas le dernier. Nous devons nous unir contre ce mal qui ronge l’être humain. 
Restez saufs. Prenez soin de vous.
Faites attention aux rumeurs.
Aux amalgames.

Et surtout aux réseaux sociaux.

Les rumeurs sont les meilleures amies de la Cruauté. 
Soyez intelligents. Réfléchissez. Ne parlez pas trop vite. Unissez-vous.

Nous sommes humains.
Tous.
Montrons aux autres, à Dieu, à la Vérité, que nous pouvons l’être, humains, et que nous ne sombrerons pas.

 

 

Je ne crois pas en Dieu.
Je ne crois plus en Dieu.
Dieu est mort.
Il a été tué par ceux qui l’adoraient.

 

 

Paris

Où fait-il bon même au coeur de l’orage
Où fait-il clair même au coeur de la nuit
L’air est alcool et le malheur courage
Carreaux cassés l’espoir encore y luit
Et les chansons montent des murs détruits

Jamais éteint renaissant de la braise
Perpétuel brûlot de la patrie
Du Point-du-Jour jusqu’au Père-Lachaise
Ce doux rosier au mois d’août refleuri
Gens de partout c’est le sang de Paris

Rien n’a l’éclat de Paris dans la poudre
Rien n’est si pur que son front d’insurgé
Rien n’est ni fort ni le feu ni la foudre
Que mon Paris défiant les dangers
Rien n’est si beau que ce Paris que j’ai

Rien ne m’a fait jamais battre le coeur
Rien ne m’a fait ainsi rire et pleurer
Comme ce cri de mon peuple vainqueur
Rien n’est si grand qu’un linceul déchiré
Paris Paris soi-même libéré

                          – Louis Aragon, 1944

0 Réponses à “« Et Dieu hait ce que font les rois. »”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Accueils matin midi soir St... |
Familles Rurales Chaulnes |
Sejoursjeunescsindigo |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Greenmada
| Onedirectionfan
| Loranette